Print


Démarrés en 2014, les travaux d’extension de la ligne D du tram vers Kehl, confiés à la CTS par l’Eurométropole de Strasbourg, constituent dans leur première phase un prolongement du réseau strasbourgeois vers l’Allemagne d’une longueur de 2,7 km. La réalisation de cette extension transfrontalière nécessite la construction d’infrastructures remarquables, dont le Pont sur le Rhin. Avec ses 290 mètres de long pour 16 mètres de large, ce pont binational sera dédié au tram, aux piétons et aux cyclistes.


Acheminés sur le chantier par voie fluviale depuis la Belgique au printemps et à l’été 2015, les deux tabliers du Pont ont été ensuite préparés sur la rive allemande.


La mise en place du tablier France a bien eu lieu lundi 7 et mardi 8 décembre et celle du tablier Allemagne le vendredi 18 décembre.



Retour en images sur la mise en place des tabliers France et Allemagne et les opérations techniques préparatoires qui l’ont précédée.


Le Pont sur le Rhin est en place.

 

   ©AIRDIASOL.Rothan

 




Jour 1 : Lundi 7 décembre 2015

 

1-     Initialement prévue sur la journée du 7 décembre, la mise en place du tablier France a finalement été réalisée sur deux jours.

 

1. Barge au matin du 7 décembre. 071215

  ©AIRDIASOL.Rothan

 

2-     Le passage du tablier de la rive allemande à la rive française a été retardé de plusieurs heures. La cause : deux des six câbles métalliques servant au déplacement se sont retrouvés bloqués au fond du Rhin.

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

©AIRDIASOL.Rothan

 

3-     Ces câbles ont été pris dans des pieux d’un ancien pont de bois. La présence de ces pieux n’avait pas été identifiée auparavant, ceux-ci étant indétectables par bathymétrie du fait de leur taille. Après contrôle de leur état, les câbles, endommagés, ont dû être remplacés. Plusieurs heures ont été nécessaires pour cette opération.

 

4. Câble coincé au fond du Rhin. 071215

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

4-     Ces opérations réalisées, le tablier s’est retrouvé dans sa position de départ, totalement pris en charge par sa barge de transport.

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

5-     Le public, nombreux, était venu assister au spectacle depuis le Pont de l’Europe.

 

©AIRDIASOL.Rothan 

 

6-     Il était aux environs de 17h lorsqu’il a entamé sa traversée, déplacé par les câbles métalliques. Ce spectacle s’est finalement déroulé de nuit.

 

©AIRDIASOL.Rothan 

 

7-     A 19h30, le tablier a atteint la rive française. 

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

 

Jour 2 : Mardi 8 décembre 2015

 

1-     Les opérations de mise en place du tablier sur ses appuis ont repris le mardi 8 décembre au matin.  

 

1. La barge dans sa position d'arrivée de la veille au soir. 081215

©AIRDIASOL.Rothan 

2. Photo 2. 081215

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

2-     Après une translation de quelques mètres, le tablier a été positionné, vers 13h, au-dessus de ses appuis.

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

3-     Posé d’abord sur la pile centrale au milieu du Rhin, le tablier a pris appui à 16h15 sur les deux piles sur berge ainsi que sur sa culée après un réglage millimétrique.

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

©AIRDIASOL.Rothan


 

Entraîné par le charriot kamag, le tablier a poursuivi son avancée sur le Rhin. L’espace est désormais suffisant pour que la barge qui servira au transport (ici au premier plan) puisse venir se placer sous le tablier.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

 


 

L’avant du tablier repose maintenant sur la première barge.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

À l’autre extrémité, le tablier est soutenu par un charriot kamag. De trois appuis, le tablier est maintenant passé à deux.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

Le pousseur est en place, prêt à déplacer la deuxième barge pour la positionner sous le tablier lorsque celui-ci aura encore avancé. C’est elle qui servira au transport du tablier le jour de sa mise en place.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 


 

Le tablier France a commencé son avancée. Il se trouve désormais au-dessus de la première barge. Il prendra appui sur les tours d’étaiements aménagées sur la barge avant de poursuivre sa progression.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

La deuxième barge, qui servira au transport du tablier sur le Rhin le jour de sa mise en place, s’est quant à elle positionnée parallèlement au quai.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 


 

 

Parallèlement à la préparation du transport du tablier France, sur la rive allemande, les équipes sont aussi à pied d’œuvre sur la rive française. Elles finissent de construire le mur de soutènement le long de la rampe.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

Les câbles de maintien qui sécuriseront le transport du tablier lors de la traversée sur le Rhin sont maintenant fixés. Immergés en attendant le déplacement du tablier, ils sont matérialisés par des bouées (oranges) afin de ne pas entraver la navigation.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

Images du chantier à la nuit tombée.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

©AIRDIASOL.Rothan

 


 

Après avoir équipé la première barge de tours d’étaiements, les équipes réitèrent l’opération sur la seconde, arrivée hier soir. Ces tours servent à mettre la barge à niveau du tablier. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

 

Les tours d’étaiements s’élèvent tandis que le pousseur, à droite, s’achemine vers la pile centrale du Pont sur le Rhin pour y fixer les câbles de maintien.

©AIRDIASOL.Rothan

 

 

En fin de journée, un rayon de soleil sur le chantier après une journée pluvieuse... 

©AIRDIASOL.Rothan

 

 


 

Les équipes poursuivent la fixation des câbles de maintien.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

Sur le tablier France…

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

…et sur le pont ferroviaire.

 

©AIRDIASOL.Rothan

 

La deuxième barge, amarrée au Port de Kehl depuis l’arrivée des équipements nautiques jeudi 26 novembre, arrive sur le chantier en fin de journée. C’est elle qui transportera le tablier sur le Rhin jusqu’à sa mise sur ses appuis.

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

 


 

Poursuite de l’installation des chariots kamags sous le tablier France. Ces chariots « mille-pattes » serviront à faire avancer progressivement le tablier sur la barge.

 

  ©AIRDIASOL.Rothan

 

 

Les équipes commencent à fixer les premiers câbles métalliques sur le pont de l’Europe, câbles qui serviront à maintenir le tablier lors de son déplacement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ©AIRDIASOL.Rothan 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

Vue du chantier ce week-end.

 

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

 


 

Les kamags commencent à être mis en place. Ces chariots « mille-pattes » permettront de faire avancer le tablier pour le positionner sur la barge de transport.

 

Photo 4. 271115v3

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

Parallèlement, les tours d’étaiements prennent place sur la barge. Elles servent à mettre la barge à niveau du tablier, celui-ci ayant été préalablement surélevé.

Photo 5. 271115

©AIRDIASOL.Rothan


Partis de Belgique vendredi 20 novembre, les barges et les pousseurs nécessaires au transport des tabliers sont arrivés sur le chantier ce matin. Ils ont accosté à proximité du tablier France, le premier des deux tabliers qui sera mis en place sur ses appuis.

 ©AIRDIASOL.Rothan

 

Photo 2. 261115

 ©AIRDIASOL.Rothan